Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

LYRICS BORN - Later That Day

, 22:41 - Lien permanent

Vers quoi le rappeur se tourne-t-il donc quand il prend de l'âge ? Vers le blues, comme les rockeurs d'autrefois ? Non monsieur, il fait du funk. C'est le cas par exemple de ce bon vieux Lyrics Born (Latyrx, Quannum) sur ce tout premier album solo.

LYRICS BORN - Later That Day

Quannum :: 2003 :: acheter ce disque

Mais attention, Lyrics Born, lui, fait ça bien. Le rappeur de Latyrx et Quannum n'est tout de même pas n'importe qui. Later That Day a été mûrement réfléchi, il est le fruit de longues années de préparation et se présente sous la forme chiadée d'un concept album qui relate les détails d'une longue journée banale. Et pour sûr, tout cela est agencé avec science et délicatesse par un Lyrics Born dont le flow élastique nous rappelle de quel Etat américain il vient, et avec ce qu'il faut de petites touches soul et reggae, de samples aux saveurs old school et de voix féminines. Des voix féminines qui chantent en choeur mais ne donnent pas dans le r 'n' b, car ce hip-hop n'est tout de même pas pour les gamines. Au contraire, bien au contraire. Il est pour les adultes, pour les grands, pour les trop grands.

Ce hip-hop là, il est propre, il est maîtrisé, il est sans sueur, il est sans larme, avec des instrus super creuses qui font tout juste bouger mollement du popotin. Lyrics Born continue sur la voie de "I Changed My Mind", l'un des titres les plus insignifiants de Spectrum mais son plus gros (son seul) succès : il fait de l'adult rap, tout comme ses copains de Blackalicious depuis le très moyen Blazing Arrow. Il y a bien quelques fausses joies, quelques espoirs brefs et déçus sur Later That Day, sur le tout premier titre par exemple, et plus encore sur l'audacieux "The Last Trumpet" en compagnie du vieil ami Lateef. Mais c'est bien tout. Ceux qui considèrent encore que l'acid jazz est un genre honorable apprécieront pour sûr cet album. Les autres le laisseront tomber, puis ils réécouteront The Album ou Solesides Greatest Bumps, avec nostalgie et regret.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet