Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

PIGEON JOHN - Is Dating your Sister

, 07:00 - Lien permanent

Echappé du groupe californien LA Symphony, Pigeon John propose ici son second album solo, un disque presque exclusivement produit et interprété par ses soins. Et pour cette suite plus achevée, plus aboutie que Pigeon John is Clueless, il a sorti le grand jeu. Sur Pigeon John is Dating your Sister, le rappeur veut nous parler des femmes, de sa vie, des femmes dans sa vie et nous livrer son Love Below à lui, en quelque sorte.

Basement Records :: 2003 :: acheter ce disque

Ce deuxième album n'est pas un disque de hip hop ordinaire. Mais il n'est pas non plus le simple joke rap que suggèrent tant le titre que la pochette. Malgré ses productions très mélodiques, ses choeurs, son rap chanté, son ton badin, et souvent son humour, Pigeon John nous parle de ses maladresses et de ses interrogations de façon plus accrocheuse et convaincante que n'importe lequel de ses prédécesseurs, avec une légèreté qui le tient à distance du pathos exagéré du rap de petit blanc comme de la componction niaise du hip hop habituel.

L'album est bourré de passages accrocheurs : "Identity Crisis", le bien nommé et sautillant "Crazy" et sa surprenante fin en nappe de synthé, le splendide final triste de "Alone", ainsi que trois titres en compagnie de figures clés du West Coast Underground ("Life Goes On" avec Abstract Rude, "Originalz" avec Mikah Nine et "2 Step" avec Murs). Surtout, Pigeon John is Dating your Sister comprend deux titres absolument somptueux. Tout d'abord "Emily", un joli morceau lent et touchant bâti sur un sample de Mogwai où le rappeur nous décrit avec adresse le double abandon de sa copine enceinte, et plus tard de la petite fille née de cette union. Ensuite l'enlevé et le fastueux "What is Love?!", l'exalté et grandiose point d'orgue de l'album (un collègue de POPnews me cite They Might Be Giants - et oui, il y a de ça).

Ces deux titres émergent du lot, mais c'est l'ensemble de l'album qui emporte l'adhésion. Plage après plage, chaque morceau entraîne un peu plus l'album vers la catégorie des oeuvres hip hop les plus atypiques et les plus mémorables des années passées. Des plus recommandables aussi. Je n'aurais donc rien contre si Jean le Pigeon sortait avec ma petite soeur. Son rap de Beatles me plaît bien.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le mardi 5 septembre 2006, 00:51 par Christian

C'est quoi "They Might Be Giants" ?

2. Le mardi 5 septembre 2006, 09:13 par Fake For Real

Un excellent groupe de pop de la fin des 80's / début des 90s.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet