Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

BLEUBIRD - Sloppy Doctor

, 22:59 - Lien permanent

Sole et Alias sont les invités les plus illustres du premier album de Bleubird, un MC floridien méconnu signé sur un jeune label d'Halifax. Et cette présence n'a rien d'un hasard, Sloppy Doctor sonne en effet plus anticonien que nature.

Endemik Music :: 2003 :: acheter ce disque

Sole et Alias sont les invités les plus illustres du premier album de Bleubird, un MC floridien méconnu signé sur un jeune label d'Halifax. Et cette présence n'a rien d'un hasard, Sloppy Doctor sonne en effet plus anticonien que nature. La faute aux beats éclatés, variés et démembrés qui forment tant bien que mal son ossature, la faute aussi au rap en rafale du principal intéressé, lequel a des tas de choses à nous apprendre sur lui, sur l'Amérique et sur le train où vont les choses. Toutefois Bleubird se différencie de ces encombrants mentors par deux caractéristiques à son avantage. D'abord, sa voix narquoise et aigre de petit blanc qui ne s'essouffle jamais le distingue amplement du flow de gros boeuf asthmatique de l'ami Sole. Ensuite, un sens prononcé de l'autodérision (jetez un oeil à ses autoportraits en Ben Laden ou en vierge Marie, écoutez-le faire rapper son chat) et un humour violemment ironique ("We The Bomb!", final réussi où Bleubird cite chronologiquement toutes les interventions/agressions extérieures des Etats-Unis depuis 1945) lui évitent largement les affres du ridicule. On sourit souvent avec Sloppy Doctor, disque verbeux et épuisant, mais on sourit de contentement.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet