Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

G&E - No More Greener Grasses

, 21:52 - Lien permanent

Captivante était la perspective d'un nouveau disque de G&E. Malheureusement, ça ne marche pas à tous les coups. Ensemble, The Grouch et Eligh font moins bien que sur leurs derniers albums respectifs.

Legendary Music :: 2003 :: acheter ce disque

Captivante était la perspective d'un nouvel album de G&E, alias The Grouch et Eligh, auteurs respectifs avec Sound Advice et Poltergeist des deux meilleurs albums sortis par les Living Legends en 2003. Mais voilà, on ne fait pas mouche à tous les coups. Avec son rap mou du genou pas toujours folichon et ses samples épars de chants féminins, No More Greener Grasses est un ton au-dessous des deux disques cités. Cette fois, pas de bourrasque free jazz, aucune suite de hits phénoménaux. Il faudra prendre sa pelle, sa pioche et écarter les titres encombrants pour trouver quelques gemmes. Parmi celles-ci, quelques passages plutôt sympas comme "Road to Road", "Emotion", "No More Greener Grasses" (en compagnie de Pigeon John, un gars dont il faudra reparler ici), le beau refrain chanté par Tiombe sur "Atlantis", un remarquable "Can't Catch Me" et le splendide bijou final "Lake Release". Le reste est plus dispensable, les beats surtout sont moins mémorables. Mais les deux rappeurs, par exemple quand ils écrivent une lettre ouverte au président bien plus intelligente que 99,99 % des morceaux anti-Bush ("Mr. President"), prouvent chaque fois qu'ils font partie de l'élite de leur profession.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet