Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

DJ EGADZ - Monotony

, 22:46 - Lien permanent

DJ Egadz a beau bien mener son web marketing, son hip hop instrumental à la DJ Shadow n'a rien de bien mémorable. Monotony, d'ailleurs, s'intitule l'album. C'est fait exprès ?

Monotonous Recordings, 2002

Ce premier album d'un certain Egadz a eu un peu d'écho sur des médias Internet l'an passé grâce à un web marketing rondement mené. Le jeune artiste en veut et cela s'exprime dès le début, grâce à un petit speech où on nous explique en gros que l'originalité est une notion fondamentale. Super, chouette programme, sauf que le disque embraye aussitôt sur exactement le contraire, à savoir sur une resucée shadowienne à faire passer RJD2 pour un producteur de génie. Ce pourrait être un clin d'œil, un gag, une plaisanterie passagère. Mais il en est ainsi tout du long de l'album. Egadz ressemble davantage au DJ Shadow de 1996 que DJ Shadow lui-même. Les colorations et les compositions sont strictement les mêmes que celles d'Endtroducing, la saveur de titres comme "Stem", "What Does your Soul Look Like" et "Midnight in a Perfect World" nettement en moins. Les pianos, les guitares, les scratches et les grosses percussions arrivent pile où ils étaient attendu. Et le tout est d'un sérieux qui confine à l'insignifiance. Ca s'écoute. "Dispair, Hope, Power", par exemple, est un morceau sympa. Mais sur la durée ça ne tue pas grand chose. Monotony s'appelle d'ailleurs l'album. C'est fait exprès ?

--> acheter ce disque

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet