Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

VILLAIN ACCELERATE - Maid of Gold

, 22:49 - Lien permanent

Même indolent, paisible et sans surprise, l'album commun de Sixtoo et de Stigg of the Dump a la patte de ceux qui maîtrisent leur affaire.

Mush :: 2003 :: acheter ce disque

Maid of Gold, c'est du hip hop instrumental dans un registre serein et dénué de boucles. Mais c'est d'abord et surtout un disque Mush avec Sixtoo dessus, lequel est accompagné par Stigg of the Dump, producteur moins connu, irlandais d'origine et auteur d'un Live at the Veglia Lounge de bonne facture sorti récemment. A premier abord, tout ressemble à une musique papier-peint, à une suite de notes incapables de laisser la moindre séquelle. Seul le magnifique "Postcards", le titre le plus majestueusement saillant de l'album, semble valoir quelque chose. Le reste paraît plus inoffensif, et l'on se met à regretter le Sixtoo qui rappe, à maudire le Sixtoo qui ne veut plus que produire, faute de se sentir un virtuose du emceeing.

Et puis finalement non. Laissez reposer quelques temps, reprenez la digestion, et vous voilà repu. Même indolent, même paisible, même sans surprise, Maid of Gold (ou tout du moins certaines de ses parties) a la patte de ceux qui maîtrisent leur affaire, celle d'un Sixtoo, celle de l'auteur de Duration. Des titres comme "Maid of Gold", "Things Told", "Revisit" ou "When I Was your Age" en témoignent largement. Nous ne sommes ni dans l'artillerie lourde ni dans les grandes orgues avec notre duo irlando-canadien. Nous sommes sur des morceaux calmes et discrets, juste intrigants. Lesquels, il est bien connu, résistent bien au temps.

Évaluer ce billet

5/5

  • Note : 5
  • Votes : 1
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 5

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet