Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

MYKA NYNE - A Work in Progress

, 21:09 - Lien permanent

Myka Nyne et son nouvel album, ou l'exemple même du rappeur culte et archi talentueux qui ne sait pas faire de tri dans ses morceaux...

M9 Records :: 2003 :: acheter ce disque

Après Aceyalone, Myka Nyne (ou Mikah 9, ou d'autres orthographes encore) est sans doute le membre le plus notable de la Fellowship, celui dont le flow supersonique a le mieux fait florès, l'un de ceux dont la discographie hors FF est la plus riche. C'est aussi pour cela, vraisemblablement, que son nouvel album se trouve lui aussi (relativement) disponible en France. Malheureusement, Work in Progress est inégal. Il l'est terriblement, les bons morceaux étant vraiment excellents, les mauvais vraiment désastreux. Ca commence assez bien. Le début du disque contient ce qu'il faut de raps pas trop mal ("Picasso", avec RBX et surtout Saafir, autre MC californien culte), d'étrangetés ("Wartnbe" ou le ragga jungle "D.N.B.N.M.") et d'escapades réussies dans les musiques du passé, des titres chantés, soul et mystiques qui s'épanchent sur l'infini de l'univers et tout et tout (le charmant "Can we Smoke", un "Your Heart" trop court, un "Hibiscus Flowers" assez splendide dans le genre). Seulement voilà, après "Xj9", tout se gâte, tout se détériore. Donnant raison au titre, la seconde moitié de l'album ressemble à une ébauche, elle s'avère assez ratée, banale et ennuyeuse (à l'exception d'un réussi "Reconstruct"). Qu'elle soit franchement rap ou qu'elle tourne à la soul, elle efface les quelques impressions favorables du début. Dommage.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet