Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

COMPILATION - Active Suspension Vs. Clapping Music

, 22:44 - Lien permanent

Nous n’allons surtout pas parler de "maturité". Ce mot, quand il est appliqué à un disque, n’évoque le plus souvent qu’une musique fade et trop adulte, soit donc assez diamétralement opposée à ce nous avons coutume de défendre ici. Non. Nous allons simplement parler de "musique bien" à propos de l’ensemble de petits trésors que recèle cette double compilation concoctée par Active Suspension et Clapping Music.

COMPILATION - Active Suspension Vs. Clapping Music

Active Suspension / Clapping Music :: 2003 :: acheter ce disque

Il est difficile pourtant de ne pas se satisfaire du chemin parcouru par la musique électronique française, voire par la musique française tout court, à l’écoute de ce disque. Comme à l’écoute d’autres oeuvres (les albums d'Encre, de Domotic et d'Hypo, mais aussi les singles d'artistes amenés à essaimer ensuite) déjà sorties sur ces deux labels frères, d'ailleurs. Foin de l'agitation qui tournait autour de l'électronique française il y a encore quelques années. Le tout s'est normalisé et les labels indépendants se sont multipliés, libre aujourd'hui aux meilleurs d'oublier les clichés franchouillards que le monde réclamait pour s'autoriser à acheter de la musique bien de chez nous, libre aux plus décomplexés d'étendre jusqu'à l'infini le champ des couleurs et des influences.

Cette liberté, Active Suspension et Clapping Music sont les premiers à en user. Pour preuve, cette compilation qui donne naturellement dans des tons franchement synthétiques, qu'ils soient lisses et ambiant ou passablement dérangés. Mais qui digère et intégre aussi des éléments folk et acoustique, pop, hip hop (via le duo dDamage déjà largement évoqué chez nous) et exotiques (un tango sur "Edh Hit" ou des chinoiseries avec Concertmate, mais en filigrane, à propos et sans ostentation).

On pourrait épuiser cet article à détailler ainsi la large palette des sonorités condensées sur ces deux galettes. Mais il serait injurieux de ne retenir que cela. Notons plutôt la présence, sans segmenter excessivement les genres et les styles, de bidouilleries hitesques ou attachantes ("Boggle", "Majorette", "Yukulele..."), de beautés pop ("Pure Glace"), de langueurs magnifiques ("Aérienne des Rêves Infinis", "Good Morning Sunshine"), d'adroits arpèges de violoncelle et de guitare acoustique (le titre d'Encre et de Sonia) et d'un quasi-a capella somptueux ("In the Trees").

Tenter une compilation est toujours hasardeux. A plus forte raison quand il s'agit d'une double, et quand bien même on se met à deux pour la sortir. Dès lors, il ne s'agit plus de miser sur un ou deux étalons performants, mais sur toute une écurie. Active Suspension & Clapping Music y parviennent pourtant haut la main. Sans, évidemment, nécessairement, cela va sans dire, que toute la compile soit de niveau constant, le disque ne compte pas le moindre cheval galeux. Vivement les prochains albums de tous ces gens, donc. Tous les prochains albums.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet