Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

RJD2 - Dead Ringer

, 22:41 - Lien permanent

Personne n'aurait jamais parié un kopek là-dessus. Et pourtant, en 2002, la sensation hip hop de l'année, c'est RJD2, l'ancien producteur de MHZ, à qui est venue la bonne idée de marcher dans les pas de DJ Shadow. Etonnant.

RJD2 - Dead Ringer

Def Jux :: 2002 :: rjd2site.com :: acheter ce disque

Pour les non-initiés, curieusement, l'album Def Jux 2002 n'aura pas été Fantastic Damage, mais le Dead Ringer de RJD2. C'est avec un étonnement assez grand que l'on a vu ces derniers temps des gens à la discothèque rap inexistante jurer leurs grands dieux que cet homme, le beatmaker issu d'un groupe hip hop indépendant connu mais assez "normal", MHZ, était un génie.

Allez, enlevez les raps, ou n'en laissez que quelques-uns, parcimonieusement. Ajoutez quelques instrumentaux grandiloquents, après un début très exagéré et rock'n roll. Evoquez quelques célébrités, Moby et Shadow, par exemple, comme indiqué sur les stickers et sans qu'on sache si de telles imitations étaient bel et bien l'intention de RJD2 (il a largement les moyens de cultiver d'autres influences, mais quand même, ce "Chicken-Bone Circuit"...). Et vous prouverez que n'importe quel beatmaker rap un minimum talentueux peut produire un album de trip hop qui casse la baraque.

Malheureusement, il reste des rabats-joie, nous par exemple, pour trouver tout cela un peu indigent. Malgré deux-trois titres vraiment bons qu'il serait malhonnête de bouder ("June", principalement), Dead Ringer n'est essentiellement qu'un fourre-tout de hip hop instrumental sans grand intérêt.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet