Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

L'ARMEE DES 12 - Cadavre Exquis

, 22:50 - Lien permanent

C'est ce qui s'appelle de l'alchimie. Si les solos de TTC et de La Caution prêtaient encore le flanc à la critique, ce Cadavre Exquis, lui, n'a retenu que le meilleur des deux groupes.

Kerozen / Wagram :: 2002 :: acheter ce disque

Jusqu'ici, L'Armée des 12 (TTC + La Caution + Saphir le Joaillier) n'était apparue au complet que sur quelques mixtapes éparses. Vu l'ancienneté des morceaux et le rythme soutenu auquel évoluent les deux groupes, TTC notamment, bien malin celui qui aurait pu prédire le contenu de Cadavre Exquis, leur premier album commun. Tout juste étions-nous certains d'y trouver un étalage faste et complexe de folie créatrice, un ensemble touffu d'instrus démembrés, de morceaux éclectiques et de paroles à tiroir. Et en effet c'est exactement ça. C'est même beaucoup plus que ça. Cadavre Exquis est le vrai disque de classe internationale que nous attendions encore de ces rappeurs.

Ce disque est bien la galette riche et chargée annoncée, une sorte de gros coffre où trouvailles et pépites auraient été jetées en vrac. La répartition égale des 6 instigateurs sur chaque morceau et une grande unité de production (Nikkfurie et Tido Berman, complémentaires, se taillent la part du lion) garantissent toutefois à l'ensemble une solidité et une fluidité que n'ont d'habitude pas les albums de rap, a fortiori ceux de rap français. Solidité et fluidité facilitées par les hits ("Gin & Jus", "L'Ascenseur") et les curiosités croustillantes ("Un Séducteur de trop dans la Crackzone", "Cavale sans Issue") qui parsèment l’album, et par des titres d'une intensité que les mêmes artistes n'avaient que partiellement atteinte jusqu'ici ("Encre Sanguine", "Ils m'observent", "Hélium Liquide").

Les beats sont pour beaucoup dans ces réussites, mais pas seulement. L'Armée des 12 a profité aussi des possibilités offertes par le nombre de ses membres et la présence de quelques invités (Buck 65 et Killa Kela notamment) pour tenter toutes les configurations en matière de emceeing. Les phrasés osés auxquels les membres de TTC s'étaient essayés avec plus ou moins de succès sur leur premier album prennent ici toute leur puissance, ce d'autant plus que leurs congénères ne sont pas en reste. La voix voilée de Saphir, le ton sentencieux et halluciné de Hi-Tekk, celui tantôt indolent tantôt tranchant de Cuizinier sont au sommet de leur art. Sans oublier le flow acrobatique d’un Tekilatex dans une forme resplendissante.

Tout cela concourt à faire de Cadavre Exquis une sorte d'achèvement. Les fines bouches pour qui La Caution restait encore trop "rap de rue" ou qui reprochaient à TTC des passages gadget et inconsistants n'auront plus grand chose à objecter devant ce disque inventif, truculent et par moment même habité qui synthétise le meilleur des deux groupes.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet