Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

COMPILATION - Anti Bling-Bling Movement

, 22:59 - Lien permanent

Evidemment, avec un mot d'ordre aussi exaltant que ce combat d'arrière-garde anti bling-bling, il ne faut pas s'attendre à la plus Révolution. Sans surprise, l'intégralité du disque est conforme à la veine conservatrice du West Coast Underground menée par Dilated Peoples et consorts. Pas de quoi sauter au plafond, à moins de vouloir y fixer une corde.

Coast2Coast Abworks :: 2002

Quelques éléments de contexte pour décrypter la pochette d'un bon goût extrême de ce disque : Coast2Coast Abworks est un label californien (basé à Long Beach) dont les principaux artistes sont les Discreet Merchants, Community Service, les Halfwayhouse Emcees, Isabella Lecroix et quelques autres. Pour situer un peu mieux, précisons qu'ils entretiennent quelques relations transcontinentales avec Record Company Records et que cette première compilation de titres enregistrés entre 2000 et 2002 profite du renfort de quelques célébrités comme LMNO, JRocc des Beat Junkies ou Einstein et Dizzy Dustin d'Ugly Duckling.

Evidemment, avec des invités pareils et un mot d'ordre aussi exaltant que ce combat d'arrière-garde anti bling-bling, il ne faut pas s'attendre à la plus révolutionnaire des compilations. Sans surprise, l'intégralité du disque est conforme à la veine conservatrice du West Coast underground menée par Dilated Peoples et consorts. Bref, pas de quoi sauter au plafond, à moins de vouloir y fixer une corde.

Sauf qu'une compilation, c'est long, c'est dense, c'est varié, et qu'il y a toujours matière à fouiller et à trouver quelques titres tout à fait respectables. Et à ce petit jeu de cache-cache, les gagnants sont le "Bloodlines" de Blitzkrieg, l'inquiétant 'Wild West' de Phantom adroitement produit par Fez One et, dans une moindre mesure, le tout autant downtempo "Sound Clash" de Jedeye et Swiss Precise. Trois ou quatre petits morceaux sur un long ensemble de 22 plages, c'est bien peu, mais assez pour rendre Anti Bling-Bling Movement toujours plus écoutable qu'un album de la bande à Evidence.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet