Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

INFAMOUS MOBB - Special Edition

, 22:34 - Lien permanent

Si le Special Edition d’Infamous Mobb déçoit peu, c’est tout simplement que cela fait bien plus longtemps encore que nous n’attendons plus rien de rien du tout de Mobb Deep et de leurs sbires.

IM3 / Landspeed :: 2002 :: acheter ce disque

Le trio (Ty Nitty, Gambino et Godfather) a beau jeu de suivre les pas de ses grands frères, le chemin finit en cul-de-sac. Il y a belle lurette que Queensbridge ("Killa Queens") a perdu de son éclat, les bouts de soul jetés ça ou là n'ont jamais anobli des instrus déplorables et les prods grandiloquentes ne sont pas toujours le meilleur moyen de mettre des raps en valeur. Alchemist devrait retenir ces leçons, qui a traversé les States de bout en bout pour produire une partie de l'album (aux côtés de Havoc) et enregistrer ses immondices.

Toutes proportions gardées, Special Edition s'améliore pourtant aux deux tiers de sa longueur avec "We don’t Give a..." et le nostalgique "Back in the Days". Mais après ça replonge, profond, dans les pires travers d'un rap d'outre-tombe, d'un hip hop Nosfératu effrayant et anachronique. Honnêtement, comment ce genre d'objet peut-il encore circuler et se vendre ? Qui peut encore trouver de l'intérêt à l'ombre de l'ombre d'un ancien grand groupe hip hop lui-même horriblement et outrancièrement surestimé ?

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet