Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

DSP - In the Red

, 22:49 - Lien permanent

In the Red n’est bon, ni mauvais, mais tout juste une sortie rap anodine. Un album qui plaira aux b-boys comme le mauve sied aux grands-mères, les papiers-peints fleuris aux chiottes, les chrysanthèmes aux cimetières.

Ninja Tune :: 2001 :: acheter ce disque

In the Red est un album de rap.

Que dire de plus ?

Que les ex Dynamic Syncopation (les producteurs anglais Jonny Cuba et The Loop Professor) y livrent à la chaîne des instrus hip hop aussi académiques qu’un vieux prof de fac aigri, aussi mémorables qu’une pub pour des lessives ? Qu’une ribambelle de emcees quelconques majoritairement anglais défilent le long de l’album sans donner le moindre supplément d’âme à cette collection de beats d’une platitude totale ?

Et après ?

Tout est pourtant bien conçu sur In the Red. On ne reprochera pas à DSP d’avoir bâclé leur disque. L’équilibre entre diversité et cohérence y est atteint. La durée est optimale. Les skits, juste deux, ne sont pas trop nombreux. Les titres les plus enjoués sont équitablement répartis. Et une pointe de mélancolie ("No Regrets") clôt l’ensemble.

Et pourtant, toujours rien à dire.

In the Red s’écoule imperturbablement, dans l’indifférence la plus crasse, sans qu’une seule de ses plages ne se distingue. Si, le "My Verse 1st" de Phi-Life Cypher. Les trente premières secondes tout du moins. Et le "2 tha Left" de Mass Influence, déjà sélectionné il y a deux ans, ce n’était pas un hasard, pour représenter DSP sur la compilation Xen Cuts.

Mais justement, à quoi bon s’appeler Ninja Tune si c’est pour sortir un disque aussi banal ?

Le pire, c’est qu’il n’y a formellement rien à reprocher à DSP. In the Red n’est ni un mauvais, ni un bon album. In the Red est tout juste une sortie hip hop anodine. Un album qui plaira aux b-boys comme le mauve sied aux grands-mères, les papiers-peints fleuris aux chiottes et les chrysanthèmes aux cimetières.

Un album de rap, quoi.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet