Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

B-LOO & ATOM - RMX Overdosis

, 22:46 - Lien permanent

B-Loo et Atom ont l’air de deux types bien, leur mixtape sonne très professionnelle. Mais nous aimerions quand même leur prêter nos disques et leur payer une biture pour qu'ils se décoincent un brin.

Autoproduit :: 2001 :: dj-bloo.com :: acheter ce disque

Sortie depuis près d’un an, RMX Overdosis est l’œuvre de B-Loo et Atom, deux DJ’s issus de la scène nantaise au sein de laquelle sévit notamment 20Syl (celui-ci intervient d’ailleurs sur l’outro). Indiscutablement, cette mixtape sonne pro, sérieuse, propre. Mais elle est aussi, malheureusement, fidèle à une orthodoxie que nous avions autrefois coutume de décrier sous le nom de middleground (la portion conservatrice de l’underground). Les artistes choisis ici ne sont certes pas les pires du lot, mais l’ensemble de la sélection se montre terriblement conventionnelle (toutes proportions gardées à l’échelle du rap français). Sans surprise, Common vient se frotter à The Roots, Pete Rock côtoie Jay Dee, Phife Dawg serre la main aux Nextmen, salue Ty, tape J-Live sur l’épaule, paye un verre à El da Sensei et fait la bise à Bahamadia. Et tout ce monde se tient chaud, confortablement installé dans un vieux club de jazz ringard.

Les deux DJ’s ont de la ressource, pourtant, ils savent se servir de leurs platines. Ils n’oublient pas qu’une mixtape est normalement davantage qu’une compilation. Il n’y a qu’à écouter les passages turntablism, les plus intéressants de RMX Overdosis, pour s’en persuader. Des bribes de titres connus maltraités et éparpillés ici ou là font aussi vibrer, parfois. Qui serait assez fou pour refuser 5 secondes des notes sinisantes de "Tried by Twelve" ? Mais deux choses déçoivent, constamment : la sélection rasoir et un mix toujours trop sage, trop attendu. B-Loo et Atom ont l’air de deux types bien, mais nous aimerions quand même leur prêter nos disques et leur payer une biture pour qu'ils se décoincent un peu.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet