Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

ROUNDTABLE MC'S - Table Manners

, 22:37 - Lien permanent

Le nom, a priori, n'est pas très engageant. La première écoute ne l'est guère davantage. Et pourtant, finalement, cet album de rap middleground se révèle plutôt présentable. Dans le genre.

Neck Exersize PHONOgraphics :: 2001 :: acheter ce disque

Le nom, a priori, n'est pas très engageant : "Les Rappeurs de la Table Ronde". Ouais, super, les Hieroglyphics l'ont faite aussi celle-là...

La première écoute ne l'est guère plus : parlons de "middleground", pour éviter une description trop laborieuse (lisez nous plus souvent si vous ignorez ce que signifie middleground).

Et pourtant, cet album n'est pas mauvais.

Les Roundtable MC's sont trois rappeurs (Mike Czech, Wick et Unite One) apparus vers 1996 du côté de San Diego, en Californie. Leur premier album, Universal Discussion, est sorti en 98, mais ils ont commencé à se faire un nom en 99 avec la sortie d'un SD Chargers EP bien reçu par la critique. Ils se sont notamment produits en première partie de EPMD et des gloires locales Alkaholiks et Del the Funky Homosapien. Le plus connu d'entre eux, Mike Czech (là aussi, chouette pseudo) s'est par ailleurs illustré par une série de mixtapes assez prisées. Il est aussi le beatmaker du groupe et le propriétaire du label Neck Exersize sur lequel sort ce second véritable album, Table Manners.

Le présent disque contient un nombre certain d'éléments rédhibitoires. Des "fresh", des "nothing like hip hop music" à tire-larigot. Des paroles de type "MC battle" redondantes utilisées en guise de cache-misère. Des beats qui ont le malheur d'être à la fois répétitifs et quelconques. Le nécessaire tribut à ce concept vain et galvaudé qu'est l'underground ("Underground", justement). Et même un "Outerlude One" au léger phrasé old school et au refrain en choeur qui ressemble à s'y méprendre à du Jurassic 5, ce qui n'est pas à proprement parler un compliment. Tous ces MC's respectent scrupuleusement le code de la chevalerie hip hop, le DJ connaît à la perfection les arts de la table qui tourne, et l'addition de leurs clichés rap aboutit naturellement à du hip hop macdo.

Mais bon, il est tout à fait permis de faire des hamburgers, et certains les font bien. C'est le cas des Roundtable MC's sur une poignée de titres de très bonne tenue. Parmi ces réussites : un "Table Manners Part 1" et un "Rhetorical Crush" assez patate, l'obsédant "D-Day 2.1", le dialogue de deux boucles de guitares sur "Damaged", le beat de "The Big Picture" malgré des paroles ("the rich gets richer in the big picture, the last shall be first bla-bla-bla") assez saoulantes. Table Manners compte même une petite perle aux accents reggae avec "Pressha".

De fait, à y regarder de plus près, c'est une personne, leur DJ, producteur, rappeur et leader Mike Czech qui sauve les Roundtable MC's, et en fait un groupe tout à fait présentable. Dans le genre.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet