Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

TES - Interview

, 22:34 - Lien permanent

Août 2001 : Hip Hop Section a soudain l'opportunité d'interviewer Tes, l'un des représentants les plus en vue de l'underground new-yorkais. Evidemment, au même moment, la plupart de nos collaborateurs sont en vacances à droite et à gauche, et aucun des fans de Tes que compte notre équipe n'est là pour m'aider. Je dois donc me débrouiller à un exercice inédit : interroger un artiste dont je n'ai encore rien entendu. La qualité des questions posées ci-dessous s'en ressent, mais heureusement pour nous, Tes nous a quand même fourni la matière nécessaire. Ah, sinon, j'ai quand même fini par mettre la main sur Take Home Tes, et ma foi, c'est assez grandiose.

Take Home Tes est considéré comme l'un des meilleurs EP's albums de 2000 (pour moi, 8 titres c'est un album). Avais-tu anticipé un aussi bon accueil de la communauté hip hop underground ?

Je n'ai rien anticipé quand j'ai enregistré Take Home Tes. Mon seul souci était de faire la musique que j'aimais. Tout juste espérais-je que les fans de hip hop dans le monde l'apprécierait.

Tu es à la fois MC et producteur. Par quoi as-tu commencé ? Es-tu un MC qui a décidé de faire ses propres beats ou l'inverse ?

J'ai d'abord été un beatboxer à l'âge de 11 ans. Plus tard, quand j'ai quitté l'école, j'ai commencé à vraiment rapper. C'est en travaillant avec plusieurs beat makers que je me suis défoncé pour recréer les sons que j'entendais. Et finalement, j'ai décidé de produire moi-même. Par chance, je suis tombé sur un Akai MPC 2000 d'occasion, pour $700.

Tu es apparu sur scène aux côtés de Can Ox et la Atmos Fam, d'Anti-Pop Consortium, de Stronghold et de Sonic Sum. Tu es lié à ces gens ?

Ca fait plusieurs années pour Can Ox et la Atoms Fam. Ces gens sont vraiment cools. Hangar 18 de la Atoms Family a participé à la fête organisée à la sortie de Take Home Tes, et il a tout tué. Je vois Stronghold et Rob Sonic de temps en temps, à l'occasion d'événements hip hop. Dédicaces à tous !

J'ai lu certaines critiques qui parlaient de hip hop industriel, parce que tes beats sont sombres. Tu te places comment sur la scène hip hop d'aujourd'hui ?

Je considère que ma musique comme du vrai hip hop. Même si j'utilise à l'occasion des sons industriels, je ne me sens pas le moins du monde lié à cette idée de hip hop industriel.

Certains considèrent tes sons comme expérimentaux. Et il y a eu un débat ces dernières années sur la façon d'expérimenter dans le hip hop, tout spécialement à cause d'un label comme Anticon. Certains prétendent que c'est le futur, d'autres qu'ils vont trop loin, et le restant qu'ils n'appartiennent pas au hip hop. Quelle est ta réaction depuis la perspective new-yorkaise ?

Chacun la sienne, de perspective ! Si c'est le hip hop qu'ils apprécient le plus, qu'il en soit ainsi. Je ne vais pas me mettre à montrer du doigt tel ou tel et dire à chaque fois si c'est du hip hop ou pas. En ce qui me concerne, je continue à faire la musique que j'aime. Les classifications ne devraient pas mériter une telle attention.

Quels sont tes projets en cours ? Des collaborations ?

Je travaille sur un album solo au moment même où on se parle. Avant sortira le maxi-single "Sound Investments" avec trois mixes différents. Il y aura deux inédits sur la face B. Des tas de versions plus les instrumentaux. Il y aura aussi "Big Shots" sur la prochaine compilation de Lex Records. Pour plus d'infos, rends-toi sur mon site web à www.vfprods.com. Tu peux aussi aller sur www.lexrecords.com.

L'heure est venue de mes questions standard. Qu'y a-t-il sur ta playlist en ce moment, que ce soit du hip hop ou non ?

Principalement les sources de mes samples ! J'ai bénéficié d'une occase excellente, tous les albums pour 2 balles ($). Sinon j'écoute les Neptunes, Timbaland, Aphex Twin, Jay-Z, Ludacris, Le Tigre, Ghostface, Stereolab, Cannibal Ox, Height, et plein de nouveaux Tes que je suis en train de peaufiner.

Que connais-tu du hip hop français ?

Pas autant que je voudrais. Peut-être peux-tu m'indiquer quelques artistes à écouter !

Tu aimerais donner un concert en France ? Tu penses que c'est possible à court ou moyen terme ?

Mais j'adorerais jouer en France ! J'espère que des promoteurs français liront ça ! Je préférerais que ça se fasse tôt plutôt que tard. Mais tard ça serait déjà pas mal !

La plupart des Français ne comprennent pas les paroles en Anglais. Ca te dérange en tant qu'emcee ?

Pas vraiment ! Je pense d'ailleurs que même les anglophones ont du mal à comprendre les paroles de rap. En particulier les plus rapides, celles qui t'obligent à faire "rewind" pour les décoder. En fait, la première chose qui attire mon oreille, c'est le flow du rappeur. Je peux supporter d'horribles lyrics tant que le flow est bon, je pense donc que tant que les gens apprécient le flow, les mots n'ont pas grande importance. D'ailleurs, les mots sont juste des inventions qui ne veulent pas dire grand chose.

J'ai une question supplémentaire sur la France. J'ai appris que tu participais à la très prometteuse compilation Projet Chaos. Tu peux nous en dire plus ?

D'après ce que j'ai pu comprendre, il y a un gros buzz dans le monde autour de Projet Chaos. Je n'en avais pas encore entendu parler quand on m'a proposé d'y participer. Je suis vraiment tout excité d'être sur cette compilation et j'ai hâte de l'entendre.

Un dernier message pour clore l'interview ?

Peace à tous ceux qui ont chopé Take Home Tes. Merci pour votre support.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet