Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

ODDJOBS - Interview

, 23:07 - Lien permanent

Le Midwest n’est pas le premier endroit où l’on cherche du bon hip hop, habituellement. Cependant, cela a commencé à évoluer avec la sortie d’Overcast!, l’album culte d’Atmosphere. Venant également du Minnesota, Oddjobs est un groupe de deux MC’s (Advizer, Crescent Moon) et de deux DJ’s (Anatomy, Deeltax) issu du collectif Cases of Mistaken Identity qui ont récemment sorti un EP très convaincant, Absorbing Playtime. Nous avons cherché à en savoir plus et chacun d'entre eux a accepté de répondre séparément à notre interview.

Tout d'abord, je dois bien reconnaître que vous n'êtes pas très connus, en particulier en France. Pouvez-vous nous parler de l'histoire du groupe et du passé de chacun d'entre vous.

Advizer : à l'origine, nous étions une bande de jeunes musiciens de la scène du Minnesota qui avons décidé d'œuvrer ensemble. Nous avons fondé le collectif CMI (Cases of Mistaken Identity), qui s'est restreint aujourd'hui à 6 membres : Oddjobs, Nomi et Naimles.

Crescent Moon : Oddjobs est la subdivision d'un collectif plus large, Cases of Mistaken Identity. CMI s'est formé vers 1995, par une bande de potes très fortement influencés par la culture hip hop et qui souhaitaient s'y investir. Il fut une époque où CMI comptait à peu près 30 membres, mais au fil du temps, nous sommes descendus à six. Oddjobs date de 1997. Advizer et moi nous sommes rencontrés à un show local du Rhyme Sayers Entertainment. Deetalx et Anatomy faisaient déjà partie de CMI, tout comme moi, et Advizer nous a rejoint quand on s'est découverts des intérêts et des goûts musicaux communs.

Vous venez du Minnesota, qui est peu connu sur la scène hip hop. Il y a une grosse communauté hip hop dans ce état ? On peut espérer un nouvel Oddjobs en provenance de là-bas prochainement ?

Advizer : notre prochain projet est l'album de CMI. Attention au prochain single de Oddjobs l'an prochain.

Anatomy : il y a une scène hip hop correcte ici. Le groupe le plus connu est Atmosphere. L'esprit de cette scène est très ouvert. Oddjobs font partie de CMI et s'apprêtent à sortir un album sous ce nom.

Crescent Moon : Minneapolis et St Paul ont de grosses scènes hip hop. Certains ont définitivement eu un large impact quand ces scènes sont apparues. Le Minnesota commence tout juste voir son propre hip hop reconnu au niveau national. Le Midwest est le dernier endroit en Amérique où on a commencé à placer MC's, DJ's, breakers et graphistes sur la carte. Quant à l'autre Oddjobs, je ne pense pas qu'on sera copié. Il y a tout un tas de groupes locaux avec des idées toutes fraîches et des façons novatrices de faire de la bonne musique rap. J'ai juste l'espoir qu'on sera une influence pour les nouveaux artistes qui émergeront de cette scène..

Vos beats ont un feeling très live, avec des tas d'instruments et des percussions complexes. Comment procédez-vous ?

Anatomy : je réfléchis beaucoup à la musique que je souhaite obtenir, j'assemble plusieurs couches de sons jusqu'à obtenir le résultat que je souhaite. En ce qui concerne le son très live, je me contente d'écouter toutes sortes de musiques et de me les approprier jusqu'à être capable de m'en resservir.

Deeltax : chacun de nos beats est l’objet de beaucoup d’attention, de révisions démentes, d’heures entières passer à l’écouter. On essaie de faire des trucs qui encouragent les gens à poursuivre l’écoute. Tu sais, des changements, on ne se contente pas d’une même boucle tout le long d’un même titre. La variété est aussi quelque chose qui nous semble naturelle, ça permet de rendre nos morceaux vraiment complets, sans perdre pour autant leur esprit général.

Quelles sont vos principales influences en matière de hip hop ?

Advizer : mes principales influences sont Breezly Brewin des Juggaknots, Slug, Labtekwon, Common, Lyrics Born, et Aceyalone.

Anatomy : mes principales influences sont Latyrx, The Freestyle Fellowship, et tous les grands groupes mid-school.

Crescent Moon : je ne pense pas être capable d'isoler mon influence principale en matière de hip hop. Je suis influencé par bien trop d'artistes et bien trop d'argents, mon inspiration vient de trop de sources différentes. Je sais que quand j'ai commencé à écrire, j'étais très inspiré par Common, Black Thoughts, Atmosphere, Aceyalone et quelques autres.

Deeltax : en ce qui concerne le hip hop, Shadow, Premier, Prince Paul, les premiers Hieroglyphics et RZA sont les principaux, mais il y a tout un ensemble... Il y en a trop pour les lister.

Qu'y a-t-il sur votre playlist en ce moment ?

Advizer : le single de D12, le Liberation Afro Beat Vol. 1 de Antibalas, le Headless Heroes of the Apocalypse de Eugene McDaniels, le "The Lah" de Freddie Foxxx et l'album des Typical Cats.

Anatomy : l'album de Cannibal Ox, le Portishead de Portishead, Martin Sexton.

Crescent Moon : ma playlist actuelle c'est Cannibal Ox, Nina Simone, The Coup, Jimi Hendrix et Radiohead.

Deeltax : le Soulmates de Nobody, le Float d’Aesop Rock, le Resurrection de Common Sense (depuis toujours). Company flow et Cannibal Ox.

Votre EP est rempli de jazz et de funk. Ce sont vos genres préférés en dehors du hip hop ? Qu'écoutez-vous comme styles musicaux ?

Advizer : j'aime toutes les musiques qui ont une âme. Mes genres favoris à part le hip hop sont l'afro beat, et le funk lourd de la fin des 60's et du début des 70's. Le rare funk. Tout ce qu'a inspiré James Brown.

Anatomy : j'écoute tout ce qui a un groove et est riche d'émotion.

Crescent Moon : j'aime généralement tout type de musique. Pour ne pas avoir un son trop générique. La bonne musique m'émeut quand elle est bien faite. Ce qui importe, ça n'est pas ce que tu fais mais comment tu le fais.

Deeltax : j’aime les genres que tu cites, mais pas seulement. Il y a plein d’autres choses, du rock, du reggae, du dub. A l’époque où Absorbing Playtime a été enregistré, j’étais vraiment là-dedans, mais je ne pense pas que ce sera pour toujours l’influence principale de notre musique. En même temps, c’est tout le feeling du morceau, et dans ce genre de morceau, ce que tu ressens est l’élément conducteur.

Parlons du emceeing. Apparemment (je ne suis pas certain que mon Anglais m'a permis de bien comprendre) "Peace Land Bread" est l'histoire d'un artiste qui invite ses fans à la révolution. Quelle est la véritable signification de ce titre ?

Advizer : le fonds de l'histoire, c'est un artiste qui réalise que ses fans de hip hop manquent de bonne musique. L'artiste décide de mener ces fans vers une révolution en faisant de la meilleure musique. Mais il devient trop fier, trop arrogant, et finalement, il est renversé et assassiné par ses adeptes. Cool, hein ?

Un ami m'a glissé que vous aviez collaboré avec Eyedea. Je n'ai pas encore eu la chance d'écouter ça. C'était quoi ? Quelle est votre connexion avec Eyedea ?

Advizer : Eyedea est l'un des premiers que j'ai rencontrés sur la scène du Minnesota. Il y a deux étés, on a décidé de se prendre une semaine et on a enregistré quelques morceaux. Ils ont été compilés dans une sorte d'album intitulé 'The Whereabouts of Hidden Bridges. Il n'y a que quelques exemplaires en circulation. C'est l'une de mes meilleures expériences musicales.

Crescent Moon : DJ Anatomy, Advizer et moi-même avons enregistré un cassette 4 titres en une semaine avec Eyedea. On l'a juste fait histoire de. J'ai accompagné Eyedea dans des shows pendant environ quatre ans, et j'ai l'intention de continuer à travailler avec lui et DJ Abilities.

Finissons par les 3 questions standard que je pose à tous les artistes hip hop américains.

1) Avez-vous l'intention de visiter l'Europe ? Avons-nous des chances de vous voir avec votre entourage dans nos contrées ?

Advizer : on meurt d'envie d'aller en Europe, et tout particulièrement en France. Si quelqu'un peut arranger ça, on arrive à l'instant même.

Anatomy : j'irai dès que j'en aurai l'occasion.

Crescent Moon : je saisirai toutes les opportunités de me produire en Europe. J'ai eu une grande claque la dernière fois que j'y suis allé (NDLR : Crescent Moon a récemment participé au festival All Tomorrow's Parties en Grande-Bretagne aux côtés d'Atmosphere et d'Abilities). Je sais que Oddjobs sautera sur l'opportunité de jouer outre-Atlantique.

Deeltax : dès que quelqu’un nous propose d’y aller, nous y allons. Ca pourrait être génial, je ne suis jamais allé en Europe.

2) La plupart de nos compatriotes ne comprennent pas les paroles en anglais. Ne craignez-vous pas que ça les empêche d'apprécier pleinement votre musique ?

Advizer : je pense que c'est complètement faux. Les paysages sonores que Deeltax et Anatomy créent sont si riches et funky que que tout un chacun est en mesure d'apprécier au moins la vibe de cette musique.

Anatomy : je suppose qu'ils ressentent tous les aspects musicaux et émotionnels du morceau, mais pas ce qui relève du contenu et des paroles.

Crescent Moon : quand j’ai commencé à écrire, je n’ai jamais imaginé que des gens ne comprenant pas l’anglais pourraient m’écouter un jour. Je pense que notre production est assez solide pour que quelqu’un puisse apprécier nos sons sans nous comprendre complètement, qu’il puisse en retirer quelque chose. J’ai besoin d’apprendre des tas de langues avant de mourir.

Deeltax : je pense qu’ils loupent des trucs, mais nous nous efforçons d’être compris de façon universelle grâce à l’émotion qu’on met dans notre musique.

3) Dernière question : que connaissez-vous du rap français ?

Advizer : j'aimerais mieux le connaître.

Anatomy : j'aime les influences r'n'b dans cette musique. La plupart des trucs liés au hip hop français que j'écoute sont chantés avec un côté spirituel et très lascif.

Crescent Moon : je n’y connais rien.

Deeltax : pour être tout à fait honnête, je n’en connais pas grand chose.

Un message pour terminer cette interview ?

Advizer : attendez le prochain album de CMI, et faîtes nous venir en France svp. Peace.

Anatomy : dans deux mois le groupe jouera live à New York. Soyez au rendez-vous.

Crescent Moon : je souhaiterais envoyer un message à tous ceux apprécient la musique que l’on fait. Je dédie tous mes efforts et mon esprit à faire de la musique qu’ils puissent apprécier. CMI/Oddjobs va continuellement grandir et se transformer tout au long de nos propres vies, mais notre dévotion à la musique restera la même. Prenez soin de vous.

Deeltax : procurez-vous le EP, et avec un peu de chance, nous serons en France prochainement. CMI. Merci.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet