Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

LIVING LEGENDS - Portrait

, 22:07 - Lien permanent

Difficile de trouver un équivalent au collectif Living Legends dans le hip hop d'aujourd'hui. Peut-être leurs voisins de Freestyle Fellowhip pour ce statut de groupe culte, cette constance et ces relations tentaculaires avec l'ensemble du hip hop undergound, mais en plus prolifique. Peut-être le Wu-Tang alors, pour ces sorties pléthoriques et dans tous les sens assez difficiles à suivre, mais en plus constant. Une constance telle que selon la formule consacrée, les Living Legends sont le meilleur groupe rap de la Terre, mais tout le monde ou presque l'ignore.

Site officiel des Living Legends

Les Living Legends sont l'agrégation de plusieurs groupes californiens aux visions artistiques convergentes. Premier d'entre eux, les Mystik Journeymen, duo de Oakland composé de PSC et de BFAP (ou Sunspot Jonz) qui se forme en 1992 et se fait connaître par de nombreuses cassettes et par les Underground Survivors Shows qu'il lance en 1994. C'est à l'occasion de l'un de ces événements que les deux rappeurs rencontrent The Grouch, quelques mois plus tard. Dès lors, les trois hommes vont partager l'ensemble de leurs concerts.

Parallèlement, à Los Angeles, au sein du collectif mythique Log Cabin, se forment les Three Melancholy Gypsies (ou 3MG's), qui regroupent Murs, Eligh et Scarub. Les chemins des trois artistes se séparent un moment, avant de se retrouver au milieu des années 90 à Oakland, à la grande époque du hip hop de la Bay Area. Au même moment, à l'occasion d'un show radiophonique, les trois hommes rencontrent les Mystik Journeymen. Murs fonde alors un nouveau groupe, The Underworld (ou Underworld Survivors), en compagnie de PSC, de The Grouch et d'Arata, un MC japonais en provenance d'Osaka.

The Underworld deviennent finalement les Living Legends en 1996 quand les rejoignent Asop (à l'occasion d'un freestyle), Bicasso ainsi que les autres membres des Mystik Journeymen et des Three Melancholy Gypsies. Le nouveau collectif se fait rapidement un nom, en apparaissant notamment sur les compilations Beats & Lyrics et Rules of the Game. Les Living Legends vont désormais, chaque année, en collectif, en groupe ou en solo, sortir un nombre phénoménal d'enregistrements de toutes sortes, multiplier les shows et, au profit notamment d'une grande visibilité sur Internet, devenir finalement la référence ultime en matière de hip hop indépendant.

En 1999, les Living Legends quittent Oakland pour s'installer ou se réinstaller à Los Angeles. Ils multiplient aussi les concerts et les tournées internationales (Canada, Europe, Japon, Australie…) et en profitent pour affilier d'autres artistes à leur équipe : Basik Emcee, Elusive, Nebulus, The CUF, le japonais DJ Quietstorm et le belge Krewcial. Chacun poursuit en parallèle sa propre carrière sur des labels distincts. Murs, notamment, rejoint Def Jux en 2001. La même année, après plusieurs œuvres collectives officieuses, les Living Legends sortent ensemble un nouvel album, Almost Famous.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet