Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

FRESH MAKERS - The Fresh Makers Show

, 23:01 - Lien permanent

Cela fait bientôt 6 mois que la mixtape des Fresh Makers tourne et retourne dans mon magnétophone, et pourtant, impossible jusqu'ici d'en sortir une chronique. Non pas que la tape soit mauvaise, plate ou monolithique. Non pas que ce soit du déjà entendu. C'est exactement l'inverse. Trop dense, trop riche, regorgeant de détails, pas moyen pour moi d'en faire le tour, de me l'approprier, d'en comprendre toutes les arcanes.

Autoproduit :: 2001 :: acheter cette mixtape

Cela s'est à peine arrangé depuis, en fait. Mais je me sens enfin à l'aise pour en faire une critique. Pour la bonne raison que je suis désormais sûr et certain de tenir là la mixtape française de l'année.

Que les choses soient claires : The Fresh Maker Show ne concourt pas dans la catégorie "compilation mixée", où d'autres se sont déjà illustrés en début d'année. En véritables DJs, Full Swing et D. Seker, découverts et parrainés par notre DJ Proteze, se livrent à un exercice délirant de turntablism. Pas de MC ou presque, pas de bla-bla, pas de rodomontades. Que du pur son savament et finement agencé comme une cathédrale gothique.

Les Fresh Makers passent tout, absolument tout, à la moulinette. Du jazz, du rock, du funk débridé, du easy-listening, de la musique orchestrale arabe, du dub, de la house, et du hip hop. Des guitares, des cuivres, des orgues, des machines, des solos de batterie. Ca pète dans tous les coins, ça saute dans tous les sens, ça déboule de partout. Et pourtant, ça n'a rien d'anarchique. Full Swing et D. Seker savent gérer les transitions, jouer des effets d'accélération, s'amuser avec des faux ratés, et toujours fort à propos. Last but not least, ils ont le sens de l'équilibre entre samples et scratches. Très rares sont les moments, les moins bons de la mixtape, où ces derniers deviennent envahissants.

Inutile de faire le tour de la cassette. Bien malin celui qui y arriverait tant elle regorge de détails. Allons directement à l'essentiel en affirmant brut de pomme que les Fresh Makers ouvrent une nouvelle issue de secours pour le hip hop français. Contrairement à la majorité de leurs congénères, les deux instigateurs et leur comparse se sont souvenus qu'il valait mieux être inventif pour marquer les esprits sur le long terme. Evidemment, l'originalité a toujours les limites de ses influences, et celle des turntablists façon Invisibl Skratch Piklz se ressent. Difficile de faire sans quand on est un forçat des platines. Mais le son, la démarche ont quelque chose d'infiniment propre et personnel. Une nouvelle preuve que l'aggiornamento du rap français est en marche.

Prochaine étape, il paraît que ces gens là recherchent des MC's. Avis aux amateurs : ils auront intérêt à être à la hauteur.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet