Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

DILATED PEOPLES - Portrait

, 23:03 - Lien permanent

A ce jour, nul groupe ne représente mieux le Los Angeles indie rap que les Dilated Peoples. Auteurs en 1998 de "Work the Angles", single mythique de l’underground hip hop, collaborateurs réguliers des meilleurs rappeurs contemporains, apparentés aux Beat Junkies, ils ont acquis, sans sortir jusqu’ici de véritable album, une crédibilité que beaucoup leur envient.

Les aléas et les leçons d’une carrière déjà longue sont les premières raisons ce statut. Les Dilated Peoples ne sont en effet pas nés d’hier. Dès 1992, les DJs Babu et Rakaa s’unissent au bon à tout faire Evidence (producteur, DJ, MC) au cours de sessions et de freestyles d’anthologie. La réputation des trois compères leur permet rapidement de collaborer avec d’autres rappers en vue, dont les plus connus sont Redman et Xzibit. Il faudra pourtant deux années pour que le groupe adopte définitivement le nom de Dilated Peoples. Entre-temps, une mésaventure le rejette à jamais dans le camp des indépendants. Auteurs d’un premier album intitulé Imagery, Battle Hymns and Political Poetry, les Dilated Peoples ne parviendront jamais à le sortir : leur label, Immortal Records, est en effet sabordé par sa société-mère, la major Epic.

Les Dilated Peoples signent alors chez ABB Records, un label indépendant, et reprennent leur carrière à zéro. Ou presque, car des pirates de leur premier album circulent dans l’underground hip hop et contribuent à leur réputation. Pas découragés, les trois rappeurs multiplient les activités : Babu s'éloigne du trio pour fonder les Beat Junkies ; Rakaa, devenu Iriscience, apparaît sur the Troubleshooters, un album de Funkdoobiest et parraine Beneath the Surface, splendide compilation phare du Los Angeles rap underground.

Evidence, de son côté, produit une partie de du Focused Daily de Defari, un ancien compère d’Immortal Records. Hyper actif, il multiplie les collaborations et participe à l’unification d’une grande Côte Ouest rap qui s’étend de LA (Defari, Aceyalone) à Vancouver (Swollen Members) en passant par San Francisco (Rasco et Lootpack du label Stones Throw).

L’année 1998 est celle d’une première consécration, par le fait d’un seul single : "Work the Angles", qui bénéficie de la participation du producteur et scratcheur Kut Masta Kurt, d’Alchemist des Soul Assassins, et de DJ Revolution. L’engouement autour de ce nouveau single est considérable, à tel point qu’il faut rapidement un second pressage : les disques se vendent avant même d’être disponibles. Dans la foulée, les Dilated Peoples sortent "Rework the Angles", un trois titres où figurent Defari et Xzibit, puis l'album The Platform en avril 2000.

Site officiel : dilatedpeoples.com

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet