Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

TTC - Interview

, 23:22 - Lien permanent

Il y a plus d’un an, du temps du webzine NuSkool, je découvrais avec Teki Latex, un tiers de TTC, que nous avions quelques goûts communs. Ce dernier en profitait pour me glisser un mot sur ses propres productions. Intrigué, mais craignant, je dois l’avouer, de me trouver face à du sous-Company Flow ou du sous-Arsonists, il me fallut plusieurs mois avant d’entendre du TTC pour la première fois.

Le single "Game Over 99" mit une fin nette et définitive à mes craintes, Teki, Tido, Cuizinier et leur producteur Flash Gordon y faisant preuve d’une réelle originalité et d’une personnalité rare chez les groupes français, rap et au-delà. Quelques mois plus tard, encore, je rencontre enfin les trois TTC et leur producteur, tout juste signés chez Big Dada, qui me livrent un aperçu de leurs derniers travaux, Pas le temps de les interviewer, malheureusement. C’est donc à une interview par email que Teki a finalement répondu.

Commençons par l'actualité brûlante de ce mois de septembre la sortie de la mixtape L'Antre de la Folie, dont vous êtes les co-instigateurs, avec James Delleck ? Quelle est la genèse de cette compilation ?

Nous connaissions bien le travail de James Delleck et lui connaissait plus ou moins le nôtre puisqu’il collabore lui aussi depuis très longtemps avec DJ Fab. Au moment ou notre maxi est sorti, James m’a contacté pour me faire savoir qu’il l’avait apprécié, et l’idée d’une collaboration entre lui et moi a commencé à germer. Nous nous sommes vite rendus compte que nous avions une vision commune de la musique et du hip-hop, et c’est de là qu’est partie l’idée de créer une compilation sous forme de mixtape, L'Antre de la Folie. C’est cette volonté de ne pas rester assis a se plaindre, qui nous a poussé à réunir les gens qui proposent quelque chose de différent, avec une approche intéressante et profonde, par rapport au reste du rap français qui tourne en rond depuis quelques temps.

On a pu lire sur le forum web de Flash Gordon quelques habitués se demander quel accueil réservera le public rap français, souvent jugé conservateur, à une compilation aussi osée ? Cela vous inquiète ?

Le but n’est vraiment pas de plaire à tout le monde, mais de proposer une alternative. La meilleure chose qui puisse arriver est que cette mix-tape puisse séparer les amateurs de rap français en deux. Juste histoire de prouver au grand public que les gens qui s’obstinent a véhiculer l’idée que le rap se doit de toucher certains sujets et pas d’autres en respectant des formats rigides, ou qu’il se doit d’être pratiqué par des gens issus d’un certain milieu, n’ont pas forcément raison.

On veut aussi redonner de l’espoir aux gens comme nous qui se sont désintéressés du rap français au moment où il a commencé à se dégrader en leur montrant qu’il y a encore des puristes qui vont dans le sens de la créativité et de l’originalité.

Et finalement, on aimerait que cette cassette puisse nous permettre de montrer aux autres pays du monde qu’en France il y a aussi une scène underground (pour l’instant encore au stade embryonnaire) VRAIMENT axée sur la créativité, l’expérimentation et la recherche de la nouveauté…

On retrouve des tas d'extraits et de clins d'oeil musicaux au rap américain sur la mixtape, notamment de personnes clés du hip hop indépendant comme Kool Keith, Co-Flow ou Thirstin Howl III. Comptiez-vous initier une partie du public francophone à ces artistes ?

C’est vrai que c’est un peu le but, mais à la base, dans le meilleur des mondes, nous n’aurions dû utiliser presque que des sons originaux issus des machines de Flash Gordon, James, Nikkfurie, DJ Fab et les concepteurs musicaux de notre entourage, mais faute de temps et d’organisation par rapport aux emplois du temps des personnes impliquées, nous avons dû utiliser des "faces B". Et quitte à utiliser des sons qui ne nous appartiennent pas, autant en profiter pour se faire plaisir et peut être faire découvrir certains de ces morceaux aux gens.

En dehors de ça, certains morceaux sont des clins d’œils vraiment étudiés et intentionnels… je pense notamment au morceau 'Wessyde Gee' sur lequel nous avons voulu parodier tout en rendant hommage au g-funk du début des années 90…

On comprend la présence de nombreux rappeurs français sur la mixtape, ainsi que le passage de Killa Kela et de DJ Vadim vue votre récente signature, mais comment vous êtes-vous acoquiné avec le finlandais Pijall ?

J’ai pas mal de connections en Finlande, notamment avec le groupe phare du hip-hop finlandais Fintelligens, ainsi qu’avec plusieurs autres MCs de là bas, du plus mainstream au plus underground. Pijall m’a été présenté par une amie commune, et lors d’un passage à Paris nous nous sommes rencontrés, je lui ai proposé de poser sur la tape et il a accepté. Il fait partie d’un groupe qui s’appelle Ceebrolistics, leurs productions tournent pas mal dans le monde entier, ils sont assez connus, notamment en Californie. Sans être de là bas, ils font presque partie de la scène underground West Coast, tant ils sont connectés avec ces gens là.

L'Antre de la Folie propose avec 'La Barre de Fer' un titre de Teki et Hi-Tekk de La Caution réunis sous le nom de Psychotron. Ce duo a-t-il un avenir en dehors de L'Antre de la Folie ?

Bien entendu, c’est un groupe à part entière. Nous avions sorti un premier morceau sur une mix-tape appelée Selection 2 Rêve, puis nous avons posé le titre "365 histoires" sur le EP de Flash Gordon qui devrait sortir dans relativement peu de temps. En ce moment Hi-Tekk le Receleur et moi travaillons sur des idées de morceaux et nous démarchons plus ou moins auprès de différents labels qui pourraient correspondre à l’identité de Psychotron, qui est une identité bien différente de celle de TTC ou de La Caution. Chaque morceau est véritablement conceptuel et il y a une ligne directrice dans ce que nous voulons faire. Nous nous appuyons sur nos différences, nos points communs et notre complémentarité. J’espère pouvoir sortir au moins un EP de Psychotron dans un futur proche.

Tido produit pour sa part un titre de Dyslexie : qui sont ces gens ? Tido compte-t-il renouveler l'expérience ?

Dyslexie est un groupe du 11eme arrondissement de Paris, ce sont des gars cools, ils ont énormément de potentiel, ils travaillent sans cesse. Tido a co-produit le morceau avec eux, il fait des sons depuis quelques temps, et il va sûrement produire un titre de l’album de TTC. Il a déjà produit des morceaux pour TTC, pour différentes mix-tapes sorties récemment. Le son de ce morceau avec Dyslexie est fabuleux, c’est vraiment l’un de mes préférés sur la tape.

Pensez-vous vraiment que le cassoulet soit l'aliment préféré de Cyanure (d'ATK) ?

Non à vrai dire je pense qu’il ment… Le délire c’est que j’étais en train de lui soumettre des thèmes sur lesquels improviser, pendant qu’on enregistrait… Et puis le cassoulet est apparu comme ça, et il a déchiré donc on a gardé la prise. Cyanure est l’un des MC’s de France les plus sous-estimés, il a un énorme potentiel, il est là depuis tellement d’années… les gens qui connaissent ATK depuis longtemps s’en souviennent. Je me rappelle même d’un morceau qui réunissait Pit Baccardi à l’époque où il était dans ATK, et Cyanure. Comme quoi, les gens prennent des chemins différents. D’ailleurs j’ai eu Cyanure au téléphone ce matin, on doit se voir prochainement, je vais lui demander.

Passons à la carrière même de TTC, et à votre signature sur Big Dada (la division hip hop de Ninja Tune). Pourquoi avoir démarché auprès d'un label anglais, alors que l'Eldorado du hip hop est plutôt les Etats-Unis et que la scène rap française est elle-même conséquente ?

C’est à Flash Gordon qu’il faut demander ça ! Sans rire, tout s’est fait sans grand calcul. On écoute en majorité du hip-hop indépendant/underground Américain, et cette scène là a beaucoup de points communs avec la scène britannique, je dirai que les deux se rejoignent, d’ailleurs Big Dada est un label à vocation internationale puisqu’ils ont sorti les Infesticons, qui est un projet 100% New Yorkais. C’est Flash qui est allé a leur rencontre et ils ont bien accroché dès le début, et comme à l’époque les labels Français étaient trop frileux pour travailler avec nous, on s’est lancé dans l’aventure avec Big Dada. En fait on est allé naturellement se mettre avec des gens qui ont la même optique que nous. Le rap Français est trop formaté et conservateur pour pouvoir travailler correctement un groupe comme le nôtre.

Malgré une très forte connotation hip hop, Ninja Tune est depuis ses débuts surtout apprécié des amateurs de musique électronique. Vous ne craignez pas de devoir faire le grand écart entre ce qu'attend le label et ses fans d'un côté, et ce qu'attend le public rap français traditionnel ?

On à fait des concerts, on s’est posé sur pas mal de projets avec des groupes français… Beaucoup de mix-tapes et quelques compilations, ce qui fait qu’une partie du public rap français traditionnel nous connait déjà et nous apprécie… D’un autre côté les fans des productions de Ninja Tune nous connaissent aussi de par nos collaborations avec les artistes du label, notamment sur scène. Notre force, c’est de pouvoir jouer sur les deux tableaux. Nous ne faisons pas de musique électronique, ca reste du hip-hop, et c’est en français, donc je ne vois pas dans quelle mesure un auditeur de rap français de base ne pourrait pas apprécier notre musique. On va faire du TTC, après, advienne que pourra ! Mais c’est assez intéressant de voir qui est dans la salle quand on passe en concert : on réconcilie les branchés fashion avec les gars qui sont dans le "rap de rue" franco-français.

L'album de TTC ne doit sortir qu'au printemps 2001. Peut-on espérer un single avant ça ?

Oui, normalement, le maxi Léguman/Subway devrait sortir en Janvier 2001… les deux morceaux sont produits par Flash Gordon. C’est très différent du maxi précédent, Game Over 99/Trop Frais.

Cet album sera vraisemblablement précédé ou suivi d'une campagne promotionnelle. Où verra-t-on TTC dans les prochains mois, en France, en Francophonie et ailleurs ?

Pour l’instant tout ce que je sais c’est que nous serons présents aux Transmusicales de Rennes le 2 Décembre prochain… Sur le même plateau qu’Anti-Pop Consortium, Paul Barman, Deltron 3030 et bien d’autres. C’est un grand honneur ! Et puis on nous a parlé vite fait d’une courte tournée au Canada… Rien de bien précis.

Vos connexions avec la scène hip hop internationale peut-elle nous laisser espérer quelques featurings de poids sur cet album ?

On en discute… Pas seulement au niveau de l’album. On peut d’ores et déjà annoncer que Killa Kela et DJ Vadim vont participer à l’album, et il y aura des invités surprise, tant que rien n’est fait, je ne préfère pas en parler.

Inversement, à quand l'un des membres de TTC sur un album anglais ou américain ?

L’Armée des 12 Singes (TTC et La Caution) apparaîtra sur l’album du beatboxer Killa Kela prévu pour l’année prochaine. Nous avons aussi pas mal de projets en vue avec Vadim, pour apparaître sur ses trucs. Je viens de me poser sur un morceau du groupe Suédois B-O-B, dont le son est encore une fois produit par Vadim. En ce moment on discute pas mal avec différents groupes underground de l’autre côté de l’Atlantique… Les mecs sont ouverts et Mike Ladd a fait notre pub, les mecs nous connaissent, donc il n’y a pas de raison que cela ne se fasse pas.

L'Antre de la Folie, votre album, Psychotron, Tido qui se met à la prod, des tas d'initiatives dans tous les sens pour faire vivre le rap en France, etc... Vous dormez quand ? Comment arrivez-vous à gérer tout ça sans qu'un projet en pâtisse ?

C’est dur, on dort peu, mais on essaye de donner le meilleur de nous-mêmes dans tout ce que l’on fait, sans rien négliger. Le problème quand on a un groupe comme le nôtre, c’est qu’il faut travailler deux fois plus que les groupes mainstream et faciles d’accès afin de se faire remarquer. C’est un parti pris, on souhaite garder notre identité, donc on est près a travailler beaucoup plus pour se faire entendre. Et puis je parle de travail mais c’est avant tout un plaisir.

Une question qu'on a dû déjà te poser un nombre incomparable de fois, Teki : quelle est l'origine de cette voix si particulière (que d'aucuns ont comparé à celle de Casimir) ?

La dilatation des pores de la peau.

Le mot de la fin ? Quelque chose que nous n'aurions pas traité jusqu'ici ?

Aimez vous les uns les autres.

Soyez prêts pour le grand retour de Léguman, le super héros végétal électroménager prévu pour Janvier 2001 !

Et un grand merci à Popnews pour votre soutien.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet