Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

SWOLLEN MEMBERS - Balance

, 22:43 - Lien permanent

Sorti discrètement sur Jazz Fudge, label anglais créé par DJ Vadim, Balance est, sans la moindre exagération, l'un des meilleurs albums produits à ce jour par l'internationale hip hop underground. Forts d'un rap pertinent et assuré, les Swollen Members (les MCs Prevail et Madchild, le producteur Zodak), trio canadien basé à Vancouver, ont su tirer avantage d'un plateau impressionant d'invités prestigieux venus leur prêter main forte.

SWOLLEN MEMBERS - Balance

Jazz Fudge :: 1999 :: acheter ce disque

Outre Everlast, seule figure médiatique ici présente, se bousculent sur Balance rien de moins que Del (Hieroglyphics), Saafir (Hobo Junction), Mixmaster Mike (Invisbl Skratch Piklz), Kutmasta Kurt (producteur de Kool Keith), tous issus de la Bay Area, ainsi qu’Evidence et Iriscience (Dilated Peoples) et Aceyalone (Freestyle Fellowship), basés quant à eux à Los Angeles. Bref, tout ce qu'une grande Côte Ouest, qui s'étendrait jusqu'au Canada, offre de plus intègre et plus convaincant.

D'autres réunions au sommet du même genre ont déjà servi de cache-misère à de mauvais disques. Dans le cas de Balance, il n'en est rien. Si les Swollen Members, contrairement à leurs compagnons de labels (les Isolationists, par exemple), ne révolutionnent pas le hip hop, ils en livrent l'archétype, une version aboutie, toujours carrée, directe, percutante. La diversité des invités, le choix très large des samples, les variations fréquentes entre des compositions minimalistes enrichies d'une production efficace et les délires scratchés de quelques turntablists, permettent à l'album de ne jamais s'enliser, de ne jamais s'attarder sur une recette trop éprouvée. Sans non plus se transformer en auberge espagnole et perdre sa consistance.

Bref, malgré une très légère perte de régime sur quelques morceaux, Balance est marqué du sceau des grands albums. Nul doute qu'après ce disque, chaque nouvelle sortie du rap indépendant canadien sera minutieusement décortiquée par la critique avertie.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet