Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

DJ SPINNA - Portrait

, 22:05 - Lien permanent

Incontournable dès qu'il est question de nouveau son hip hop, Spinna est le DJ, remixeur et producteur par lequel l'underground new-yorkais a rencontré le son anglais. Habitué du Counter Culture club de Manchester tenu par le label Fat City, celui qui est aussi le manager du label indépendant Beyond Real et l'un des fleurons de Rawkus est connu comme le grand réconciliateur entre rap et house, et l'apôtre de l'ouverture du hip hop américain à d'autres pays et styles musicaux.

Le parcours de Vincent Williams, futur DJ Spinna, est pourtant des plus ordinaires. Né à Brooklyn, d'une famille originaire de Panama, naturellement immergée dans les musiques noires (jazz, funk, soul) et dans les rythmes latinos, il se convertit au hip hop et devient DJ à la fin des 80's. Quelques années plus tard, en 1991, il fonde les Jigmastas avec MC Kriminull, et il sort un premier maxi, "Beyond Real".

Ces premiers pas donnent à Spinna l'occasion de découvrir des scènes hip hop qu'il ignorait jusqu'ici. Celle, naissante, de la Bay Area, mais aussi, au dehors des Etats-Unis, celles de pays comme le Japon. Ils lui permettent aussi, quelques années plus tard, de fonder son propre label, Beyond Real (du nom de son premier single) avec l'aide de Kriminull et de G-Man, animateur de l'Underground Railroad radio Show.

Remarqué par les Masters at Work, têtes de proue de la house, DJ Spinna multiplie alors les collaborations avec les junglists anglais de 4 Hero et avec le label mancunien Grand Central, et dans un genre rap plus traditionnel, il remixe De La Soul et produit Das EFX. Fort de ces multiples collaborations, Spinna devient par la même occasion le DJ hip hop le plus éclectique de sa génération, capable d'enchaîner house, drum'n bass, latin jazz, salsa, et bien sûr rap, au sein du même set.

L'année 1999 semble annoncer l'heure de gloire pour Spinna. Le prestigieux label Rawkus, dont il est un compagnon de route, sort son premier album, Heavy Beats Vol 1 : déception, cependant, la plupart des plages de ce premier essai tournant désepérément à vide.

De fait, Heavy Beats est totalement anecdotique comparé à deux compilations que Spinna parraine la même année. Alors que Tags of the Times 2.0 réunit un plateau exceptionnel d'artistes hip hop underground venus des quatre coins de la planète (des US au Japon en passant par la Finlande), The Beyond Real Experience révèle les principaux artistes de son label, Basement Khemists, IG Off & Hazardous en tête.

Entre-temps, les Jigmastas sont signés par le prestigieux label Tommy Boy pour un album à sortir prochainement.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet