Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

DEUS - The Ideal Crash

, 21:57 - Lien permanent

Avec cet Ideal Crash, suite d'un déjà très estimable In a Bar, Under a Sea, les Belges de dEUS ne regardent que dans une seule direction : toujours plus haut. Qu'ils continuent.

DEUS - The Ideal Crash

Island :: 1999 :: acheter ce disque

Une révélation tonitruante sur le coup d'un single renversant ("Sods and Sodas"), malgré un premier album, Worst Case Scenario qui en a laissé plus d'un perplexes. Puis un premier disque majeur, In a Bar, Under a Sea, malheureusement mésestimé. Enfin, un troisième album impressionant qui finit par remporter tous les suffrages, tant critiques que publics. Le parcours de dEUS n'est pas sans antécédent (Radiohead ?). Aujourd'hui, The Ideal Crash permet aux flamands d'endosser un costume bien plus large que celui, étriqué et malseillant, de "meilleur groupe belge de la décennie", qu'ils revêtaient jusqu'à présent.

En effet. Sans que dEUS ait complètement remis ses vélléités expérimentales au vestiaire, le départ de Stef Kamil et de Rudy Trouve a été l'occasion pour le troisième larron, Tom Barman, de recadrer sa musique. Sur cet album, le bordel organisé qui caractérisait le groupe s'efface devant des atours plus pop. Couplets, guitares, mélodies et refrains terriblement efficaces : de superbes compositions comme "Put the Freaks up Front", "The Ideal Crash", "Instant Street", "Everybody's Weird" ou l'apaisé "the Magic Hour", nous font redécouvrir des plaisirs oubliés, sans utiliser les ficelles de la nostalgie. Car dEUS et The Ideal Crash ne regardent que dans une seule direction : toujours plus haut. Qu'ils continuent.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet