Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

THE AUTEURS - Portrait

, 21:51 - Lien permanent

Dès le début de leur carrière en 1993, The Auteurs, formés de Luke Haines (chanteur et guitariste), d’Alice Readman (bassiste) et de Glenn Collins (batteur), réhabilitent dès leur premier album (l’incontournable New Wave) une certaine pop anglaise mélodique, racée, aux paroles imprégnées d’humour et de mélancolie.

Dès le début de leur carrière en 1993, The Auteurs, formés de Luke Haines (chanteur et guitariste), d’Alice Readman (bassiste) et de Glenn Collins (batteur), réhabilitent dès leur premier album (l’incontournable New Wave) une certaine pop anglaise mélodique, racée, aux paroles imprégnées d’humour et de mélancolie. Aussitôt assimilés par la volage presse anglaise au renouveau de la pop britannique (la future brit pop), alors défendu par Suede, le groupe, ne connaîtra pourtant jamais le succès de ces derniers, desservi par un leader peu charismatique et par un deuxième album (Now I am a Cow-Boy) décevant de par sa lourdeur et ses relents machistes.

En 1996, malgré une troisième livraison (After Murder Park, produit par Steve Albini) qui renoue avec la subtilité de New Wave, Luke Haines délaissera peu à peu the Auteurs pour se consacrer à son projet parallèle Baader Meinhof (il se découvre une passion pour l'épopée du terroriste allemand), et formera finalement Black Box Recorder en 1998, en compagnie de Sarah Nixey et de John Moore, ancien Jesus and Mary Chain et Revolution 9.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet