Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

janvier 2012

lundi 2 janvier 2012

FREESTYLE FELLOWSHIP - To Whom it May Concern

, 23:05

Le premier Freestyle Fellowship, To Whom It May Concern appartient sans conteste à la catégorie des albums cultes. Et comme tout bon album culte, ses débuts furent plutôt laborieux. En 1991, à l’heure où Los Angeles s’embrase au son du gangsta rap, Aceyalone, Mikah 9, P.E.A.C.E., Self Jupiter, J....

Lire la suite

mercredi 4 janvier 2012

DJ QUIK - The Book of David

, 23:19

Dans les premières décennies de l'histoire du hip-hop, on a cru que les rappeurs vieillissaient mal. Qu'ils donnaient tout sur leurs premiers albums, et qu'après, inéluctablement, ils n'étaient plus en mesure de suivre l'allure frénétique à laquelle évoluait leur musique. Mais depuis l'an 2000, cela...

Lire la suite

jeudi 5 janvier 2012

ADAM BRADLEY - Book of Rhymes

, 22:27

Le rap, poésie urbaine, science des mots, art des griots de notre siècle... Ces poncifs, on nous les a tant rabâchés, que c'est avec la plus grande circonspection que l'on aborde désormais tout livre qui prétend, comme Book of Rhymes, explorer la dimension poétique du hip-hop. A la fois fan de rap...

Lire la suite

samedi 7 janvier 2012

FUGEES - The Score

, 22:35

Si The Score a gagné une place de choix dans l'histoire du hip-hop, ce n'est pas nécessairement qu'il a été un chef d'œuvre. Cet album, cela a souvent été dit, était très inégal. Comme beaucoup de disques de rap, certes. Comme de nombreux autres classiques hip-hop. Mais plus encore. Car ici, ce sont...

Lire la suite

jeudi 12 janvier 2012

THREE 6 MAFIA - Most Known Unknown

, 22:59

Les inconnus les plus connus. Ainsi les membres de la Three 6 Mafia se désignaient-ils sur cet album, égrainant quelques-uns de leurs hymnes du passé. Nos rappeurs de Memphis, en effet, se considéraient comme les plus influents de l’underground. Dans le milieu des années 90, déjà, à tort ou à...

Lire la suite

vendredi 13 janvier 2012

SHAWN TAYLOR - People’s Instinctive Travels and the Paths of Rhythm

, 22:35

It Takes a Nation of Millions..., Paul’s Boutique, Endtroducing… et People’s Instinctive Travels… Il semble bien que les albums rap ou apparentés traités par la collection 33 1/3 appartiennent tous à la même catégorie, celle du hip-hop débridé et chargé en samples qui a su conquérir les college...

Lire la suite

dimanche 15 janvier 2012

DANNY BROWN - XXX

, 13:55

Les gens d’Odd Future ne sont peut-être pas les messies du nouveau rap, mais la hype qui les a portés nous a appris au moins une chose : qu’on avait besoin en 2011 d’un hip-hop qui associe, à nouveau, les outrances du rap démago et l’audace stylistique des activistes de l’underground. Si le...

Lire la suite

mercredi 18 janvier 2012

SAUL WILLIAMS - The Inevitable Rise and Liberation of Niggy Tardust

, 23:20

Avant d’être un rappeur, Saul Williams est un poète. Il a fait ses armes au Nuyorican Poets Café, publié des recueils de poèmes et c'est grâce au film Slam, primé au festival de Cannes, qu'il s'est fait un nom. Seulement voilà. Le slam, le spoken word, la poésie, ce sont des exercices différents du...

Lire la suite

jeudi 19 janvier 2012

G-SIDE - The One... Cohesive

, 22:51

G-Side représente à merveille les trois tendances de fond qui travaillent le rap aujourd'hui. D’abord, la place désormais centrale d’Internet, le duo formé par Clova et ST 2 Lettaz ne devant sa notoriété qu’aux ressources du Web et au format digital. Ensuite, une provincialisation sans cesse plus...

Lire la suite

jeudi 26 janvier 2012

ONYX - All We Got Iz Us

, 23:27

C'est Jam Master Jay qui avait découvert Onyx et présidé à la production de leur mémorable premier album. Et cela n'était pas par hasard, tant le groupe de Sticky Fingaz partageait avec Run-D.M.C. des caractéristiques sur lesquelles le trio avait autrefois bâti son succès : un look imparable (des...

Lire la suite

vendredi 27 janvier 2012

UGK - Ridin' Dirty

, 23:34

UGK signifiait Undergound Kings. Et Pimp C comme Bun B ont été cela pour de bon : les rois du gouffre. Ils auront été le plus grand groupe d’une scène texane fertile, juste après les Geto Boys, qui ont eu la chance d'être exposés plus tôt. Il aura fallu, en effet, attendre le triomphe du Dirty South...

Lire la suite